Brasis · Contrainte imposée · Entradas/Entrée · Fusão/Fusion

Soupe gourmande de riz sauvage aux accents amazoniens

brasil     clique aqui para acessar a versão em português desse artigo     brasil

fr.png     version en français     fr.png

Le mois dernier j’ai participé au défi lancé par Cook a Life! by Maeva pour le Battle Food #48 avec mes recettes de couscous brésiliens. J’ai eu l’opportunité de faire plusieurs voyages gourmandes parmi les blogs participants de ce jeu qui existe depuis 2012 par initiative du Sunrise Over Sea. À chaque mois on découvre une nouvelle marraine et des nouvelles provocations culinaires et cette fois-ci c’est Graine de Faim Kely aux accents malgaches qui nous invite à l’aventure culinaire. Elle nous raconte que le riz est un ingrédient essentiel à Madagascar, “l’île d’amour” selon la chanson de Olodum (que je chante, danse et adore depuis mon enfance). Et comme il n’existe pas d’amour sans une touche épicée, il nous faut ajouter au moins une épice dans la recette. Et c’est bien avec amour que je réalise ma recette aujourd’hui en essayant d’incorporer un peu de Brésil et un peu de Madagascar dans une soupe délicate et surprenante.

Je vous propose comme entrée cette soupe aux accents amazoniens avec du lait de noix du brésil, du cœur de palmier pupunha et des feuilles de jambu, ces produits de notre foret Equatoriale. J’ai découvert récemment que le jambu (mot indigène) il y a plusieurs siècles a traversé l’ocean et s’est incorporé à la culture culinaire malgache. En français le jambu devient cresson amazonien ou cresson de Pará (Pará c’est le terroir) et à Madagascar on parle du brède mafane. Cette plante est donc riz sauvage.jpgnotre patrimoine commun ! Le riz choisi par la texture et pour son coté “sauvage” est… bah… le riz sauvage (zizania) des amérindiens. Comme épice j’ai mis à l’honneur la fleur du brède mafane qui donne une sensation unique, drôle et je dirais même insolite dans la bouche. Cette plante a des propriétés anesthésiques et ces arômes sont une vraie expérience gastronomique. Vous pouvez découvrir un peu plus à propos de la fleur de jambu ici (soupe jambu-manioc).

soupe riz sauvage fleur de brède mafane.jpg

3 farofa.jpeg

Jpeg

Lait de noix du brésil

  • 240 g de noix du brésil
  • de l’eau pour couvrir le noix
  • 1250 ml d’eau tiède

Trempez le noix dans l’eau et laisser reposer au moins 4 heures avant d’égoutter. Au blender mixez les noix avec 1 1/4 litre d’eau tiède jusqu’à l’obtention d’un lait blanc (environ 3 minutes). À l’aide d’un passoire, séparez le lait du son. Cette recette produit 1 litre de lait. Le liquide sera incorporé à notre soupe et le son à la farofa qui l’accompagne. Ce son peut aussi être incorporé aux recettes de pain et biscuits pour les rendre plus nutritives – ne le jetez pas !

Farofa de son de noix du brésil

  • 1 fil d’huile d’olive ou d’huile de noix de coco
  • 4 càs de riz sauvage cuit
  • 4 càs de parmesan rapé
  • 4 càs de son de noix du brésil

À partir du son mouillé obtenu au passoire on obtiendra une sorte de farine pour agrémenter notre plat. Sur une poêle anti-adhésive on fait sécher le son en remuant pour qu’il ne brûle pas. Ensuite on ajoute le riz sauvage cuit qui deviendra croquant. Quelques grains risquent de sauter de la poêle en ce moment presque comme des popcorn ! Finalement on ajoute le parmesan dans ce mélange, toujours au feu bas, et notre farofa est prête. Réservez.

Le riz

  • 3/4 de tasse de riz sauvage (zizania)
  • 1000 ml d’eau

Dans 1 litre d’eau bouillante faites cuire le riz sauvage environ 25-30 minutes ou jusque les grains deviennent cuits mais toujours al dente. Égouttez et réservez.

La soupe

  • 1 fil d’huile de noix de coco ou d’huile d’olive
  • 1 oignon en brunoise
  • 1 poireau en rondelles
  • 150 g de cœur de palmier en rondelles
  • le riz sauvage cuit
  • 250 ml de bouillon de legumes maison (ou 1/2 cube dilué dans l’eau)
  • 1000 ml de lait de noix du brésil
  • 1 poignée de feuilles de brède mafane
  • des fleurs de brède mafane
  • quelques feuilles de menthe

Dans 1 fil d’huile végétal suez l’oignon et le poireau. Ajoutez le cœur de palmier et le riz cuit, en réservant 2 cuillères à soupe de riz pour le dressage. Versez le bouillon de légumes et le lait de noix du brésil. Portez le tout en ébullition et arrêtez le feu. En ce moment incorporez les feuilles de brède, salez et poivrez.

Distribuez la soupe dans 4 assiettes creuses. Parsemez le plat avec des feuilles de menthe ciselées ou entières. Jetez quelques graines de riz sauvage pour mettre l’ingrédient en évidence. Au centre, disposez la farofa croquante et distribuez les fleurs de jambu au-dessus. Cette épice a du caractère et vous pouvez la mélanger à la soupe avec les feuilles, je l’aime bien comme ça. Par contre, je vous conseille de les mettre en déco pour que les convives puissent goutter la soupe sans l’épice, ensuite en mélangeant l’épice à la soupe et finalement essayer la fleur directement. Vous voyez, c’est toute une expérience ! Et ça marque les esprits !

Cette recette sert 4 personnes. La douceur du lait végétal, la texture fondante du cœur de palmier, le mâche du riz et son goût caractéristique, le léger picotement du brède, le plus de la farofa au parmesan, la surprise des fleurs… j’espère que vous avez de l’eau à la bouche à la lecture. De toute façon, c’est ça l’effet du jambu: il anesthésie le palais et augmente la salivation en mettant en puissance les sensations. En fait, il faut prévenir que cette plante est un aphrodisiac sensationnel !

Les participants de la Battle Food #48

1,2,3…Dégustez (Valérie) – Bistro de Jenna (Jenna) – Bœuf Karotte (Caroline) – By acb 4 you (Annie) – Bretonne à tout prix (Laure) –  Chachou à la crème (Chachou) – Chaud Patate (Lina) – Cook A Life! by Maeva (Maeva) – Craquounette avenue (Craquounette) – Cuisine 2 Soeurs (Emy et Iza) – Des Recettes à Gogo (Gordana) – Double Portion (Laure et Mélanie) – Encore un gâteau (Sandra) – Et rond, et rond, petits Platapons (Cécile) – Grain de sel et gourmandise (Martine) – Graine de faim kely (Lova) – I am Hungry (Valentine) – J’ai toujours aimé le jaune moutarde (Calinhorely) – Karibo Sakafo! (Patou) – Keskonmangemaman (Hélène) – La Clochette Bleue (Gaëlle) – La Médecine Passe Par La Cuisine (Dr Chocolatine) – La table de Clara (Emau) – Laetycuisine (Laety) – Le blog culinaire pause-nature (Christine) – Le blog de Cata (Catalina) – Le Repaire des Ventres Faims (Léa) – Les Gourmandises de Sandrine (Sandrine)  –  Les Placards de Lise (Lise) – Les p’tits plats de Béa (Béa) – Ma cuisine à moi (Nicolas le cuisinier) – Mel en Cuisine (Mel) – Mélina & Chocolat (Mélina) – Nathy’s Folies (Nathy) – Oh, la gourmande…(Delphine) – Par faim d’arôme (Chloé) – Petite Cuillère et Charentaises (Gabrielle) – Pourquoi je grossis (Nath) – Quelques grammes de gourmandise (Isabelle) – Ramène la popotte (Carole) – The Flying Flour (Marion) – The garden of delights (Justin) – Tiny Paper Blog (Émeline) – Tout Simplement Fait Maison (Dyen) – Une cuisine pour Voozenoo (Nath) – Une Maman Puissance 4 (Duvivier) – Vite fait…bien cuisiné (Émeline).

Anúncios

25 comentários em “Soupe gourmande de riz sauvage aux accents amazoniens

  1. Je trouve ta présentation et ta créativité pour la conception du plat superbes !
    Félicitations pour encore un autre article très bien recherché et qui propose une jolie et séduisante recette.

    Après ça, j’ai vu (dans l’article en portugais) que tu as utilisé du cœur de palmier bio, et c’est déjà fantastique, mas il faut qu’une prochaine fois tu essayes ta recette avec du cœur de palmier frais, c’est tout une autre chose en termes de saveur !

    Gros bisous !

    Curtido por 1 pessoa

    1. C’est vrai ! La Saint Valentin s’approche !! Je t’assure, la fleur de brède mafane ferais plus de succès que des bouquet de roses… Par rapport à la noix du Brésil, je crois que tu peux la trouver sur amazon.fr et sur les magasins bio en France et c’est pas très cher quand même. Merci pour ta visite ! Bises

      Curtir

    1. Pour moi a été un vrai plaisir d’y participer à ta battle. Je trouve très enrichissant quand je découvre des identités culinaires qui s’approchent. Tu sais, comme à Madagascar, au Brésil aussi le riz fait partie du quotidien (spécialement associé aux différents haricots). Mais pour le brède mafane ça fait un mois que j’ai découvert cette coincidence. Merci à toi car ton thème m’a fait réaliser des recherches et apprendre un peu plus à propos de l’île d’amour.

      Curtir

  2. Et bien… Cette recette m’a donné des idées ! Je n’avais pas imaginé cuisiner le riz, ni le cœur de palmier, en soupe, je vais donc essayer ! Ta petite préparation au centre de l’assiette a également l’air terriblement gourmande ! Moi qui adore la soupe, tu m’a donné de bien belles idées pour me renouveler 🙂
    Merci !
    Caroline

    Curtir

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s